LE CONSEIL NATIONAL OLEICOLE

oo

Le Conseil National Interprofessionnel de la Filière Oléicole

Le 24 septembre 2014, le conseil national interprofessionnel de la filière oléicole à été constitué au niveau de la wilaya de Bejaia sous la présidence du DSA de Bejaia. Le conseil représente les wilayas de Bejaia, Tizi-Ouzou Bouira- Sétif- Jijel-Bordj Bou Arreridj-Boumerdes- M'sila.  Reconnue par l'Etat, conformément au procès verbal N°074/DSA/2014, c'est un organisme qui regroupe les partenaires de l'amont et de l'aval de la filière oléicole algérienne. 

Il dispose d'une assemblée de membres, désignés par les familles professionnelles : oléiculteurs, oléofacteurs (huileries), industriels conditionneurs d'huile d'olive, confiseurs d'olives de table, exportateurs, pépiniéristes ainsi que l’administration, les instituts techniques et de vulgarisation, banque et syndicat qui élit un conseil d'administration.

Lieu de concertation et de décision, le Conseil est au service de la profession pour permettre à l'oléiculture algérienne de reprendre la place qui la sienne et se développer.

Mission

Conformément à la Circulaire ministérielle N°732 du 30/07/2014, complétée par la circulaire N° 832 du 11/09/2014, qui a pour objet de définir les conditions d’organisation des conseils interprofessionnels, locaux, régionaux et national de la filière oléicole.

Rappel des principes

L’objet d’accroissement du niveau de sécurité alimentaire de notre Pays s’est traduit notamment par la définition d’une politique de renouveau agricole et rural. Celle-ci est déclinée à travers l’identification de programmes prioritaires, ainsi que la mise en place de conditions techniques, technologiques et d’encadrement financier, nécessaires à la mise en ouvre au succès de cette politique.

Importance de l’organisation professionnelle

Ce progrès en matière technique, technologique et financier serait incomplet sans la valeur ajoutée « d’organisation ». Cette dimension revêt un caractère essentiel dans l’approche du développement de l’agriculture. Celle-ci est soulignée par la Loi n°08-16 du 03 aout 2008 portant orientation agricole notamment les articles de la section dédiée aux établissements et organismes interprofessionnels.

Développement de la filière

La diversité et l’interdépendance des maillons qui forment la filière nécessitent une approche à la fois globale de la filière et spécifique en ce qui concerne les différents maillons. Les perspectives de développement de cette filière doivent se dessiner autour de discussions, de concertation et de propositions dans un espace organisé ou les intérêts de chaque maillon convergeront vers l’intérêt général de la filière.

Rôle de l’organisation nationale interprofessionnelle de la filière oléicole

         Cette organisation interprofessionnelle qui regroupe l’ensemble des opérateurs économique et institutionnels constitue un espace de dialogue, de concertation et de propositions autour d’un objectif prioritaire et final, le développement de la filière notamment :

  • L’organisation et la modernisation des différents segments ;
  • L’amélioration des savoirs et savoir-faire de l’ensemble de la ressource humaine chargée de l’encadrement et de l’appui technique à la filière ;
  • L’insertion organisée dans l(approvisionnement des marchés en vue de leurs régulations ;
  • L’amélioration de l’organisation de l’environnement : approvisionnement en intrants, proximité avec la banque, les assurances, l’encadrement technique ;
  • L’amélioration des performances techniques et économiques des acteurs des différents maillons : maîtrise des couts de production, rationalisation de l’utilisation des moyens et facteurs de production.

Plus de details ICI